Les ateliers VerreJade / Conservation-restauration PEINTURES et VITRAUX

Conservation-restauration des tableaux de Saint-Jouin de Marnes

  • Abbatiale de Saint-Jouin-de-Marnes (79)

Tableaux de l’Abbatiale de Saint Jouin de Marnes (79)

Les ateliers verre jade situés à Morthemer près de Poitiers ont réalisé dernièrement , sous la direction de Sandrine JADOT-PIVET, des interventions de conservation préventive sur de grands tableaux présentés dans la nef.

 

Les peintures sur toile de l’Ecole de Saint-Jouin de Marnes datent du 17e siècle et sont classées Monuments Historiques 

Echafaudage fourni par les ateliers verre jade pour permettre le décrassage du très grand tableau

La ville de Saint-Jouin de Marnes et son maire Monsieur Clairand, en accord avec les Monuments historiques n’ont pas choisies des restaurations fondamentales car ses peintures ont été restaurées il y quelques années. C’est pourquoi, il s’agissait plutôt de mesures d’urgence visant à améliorer les conditions de conservation par des interventions préventives.

Travail d’équipe dans la nef de l’Abbatiale

Une équipe de 4 restaurateurs est intervenue In Situ sous la direction de Sandrine JADOT-PIVET.

Tout d’abord, l’équipe de restaurateurs aidée de deux personnes des services municipaux a déposé les tableaux de plus de 4m de hauteur. Les toiles et châssis ont été soigneusement dépoussiérés au revers et décrassés à la face. Les déchirures de toile ont fait l’objet de pièces en intissé polyester.

 

De plus, le système d’accrochage a été remplacé au profit de pattes spécialement fabriquées pour permettre un soutien non contraignant qui dégage les tableaux du mur pour éviter les accumulations néfastes derrière les toiles.

Certains tableaux étaient présentés sur des murs particulièrement humides et avaient subi des coulures d’eau.  Après dépose, les restaurateurs ont constaté un développement important de champignons.

Avant interventions de dépoussiérage par les ateliers verre jade
Moisissures avant traitement fongicide

Un traitement fongicide a été nécessaire parallèlement au dépoussiérage du dos de la toile. En accord avec les responsables des oeuvres, les tableaux concernés ont donc été déplacés.

 

 

 

 

Enfin, les restaurateurs ont posé une protection au dos de la toile (Tyvek microperforé). Cette protection est amovible. De plus, elle permet d’éviter les accumulations au revers tout en étant respirante.

Des baguettes encadrent à présent les peintures dont les bordages en kraft étaient peu esthétiques.

Pattes de soutien et baguettes après intervention sur les tableaux par Les ateliers verre jade

D’autres tableaux à restaurer en atelier …

Pour finir, certaines peintures qui étaient stockées dans la sacristie ont été prises en charge à l’atelier de Morthemer (près de Poitiers dans la Vienne) en vue de leur restauration prochaine. Il s’agira d’interventions de restauration fondamentales qui nécessitent du matériel et des équipements spécifiques.

A l’issue de ces restaurations, les tableaux pourront prendre place dans l’église afin d’être présentées au plus large public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *